Après quatre années de recherches dans des archives luxembourgeoises et étrangères, Blandine Landau a le plaisir de présenter sa thèse « A la recherche des juifs. Pillages et ‘aryanisation’ au Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale. »

Dans son travail, l’historienne remet en question trois idées qui dominaient la compréhension de la dépossession des personnes considéréres comme juives au Luxembourg pendant la Deuxième Guerre mondiale.

La première, reprenant la phrase de Paul Cerf, était de penser qu’il n’y avait « point de Rothschild parmi les juifs luxembourgeois », autrement dit qu’il n’y avait pas de collection d’œuvres d’art parmi cette population. La deuxième était que les bénéficiaires de la dépossession furent les organisations allemandes et leurs soutiens. La troisième était que le montant global de la dépossession pouvait être évalué sur la base de la comptabilité du Chef der Zivilverwaltung, l’administration civile allemande. Par une approche microhistorique et l’étude de deux cas – celui des propriétaires d’œuvres d’art et celui des habitants d’un quartier de la ville d’Esch-sur-Alzette ouvre la voie à de nouveaux développements des Holocaust studies sur un territoire jusqu’ici peu étudié.

La présentation aura lieu dans le cadre d’une conférence donnée par Dr. Landau le 17 avril 2024 à 18:00 heures au Mémorial de la Déportation à Hollerich, 3A rue de la Déportation, L-1415 Luxembourg.

Le nombre de places est limité. Veuillez réserver votre place en contactant Madame Landau: blandine.landau.uni@gmail.com